lundi 16 décembre 2013

Période glacière et électricité

Coucou,

Tout va bien on est toujours là ... on a juste eu un mois de Novembre un peu trop chargé pour avancer le chantier. Bref décembre c'est reparti !

Cette année l’hiver est arrivé un peu trop vite à mon gout ... du coup pas possible de faire des grandes journées de boulot surtout quand faut cabler ...

Donc sinon une petite aparté sur le plafond du rez-de-chaussée : tout est enduit et j'ai commencé à poncer/reboucher. Pas encore terminé, ça tire grave sur les bras cette &`$ù£ù de ponceuse girafe. J'ai eu peur de m'être fait une tendinite mais au final non. Mais je vous reparlerais de tout ça dans un autre post.

Là c'est parti pour le tableau.
Oui va falloir mettre un peu d'ordre là dedans :)

Je commence par la pose du disjoncteur principal et je fixe aussi le boitier pour le réseau.

Une fois que ça c'est fait, c'est parti pour démêler tous les câbles et câbler le tableau. Mes petites étiquettes qui sont sur les câbles avec la provenances sont un peu effacées mais après quelques interrogations j'arrive à tout retrouver. Heureusement au fur et à mesure que je tirais les câbles je notais sur mon cahier (sur le plan du tableau) ce qui arrivait.

Sur le câblage en lui même du tableau pas grand chose à raconter : il faut essayer de donner de belles courbures aux câbles (éviter les angles droits), aligner correctement les câbles dans la gaine d'arrivée et avant de cabler un disjoncteur toujours se poser la question : par où je passe mes fils et où passeront ceux d'au dessus/au dessous et d'à coté ? et puis accessoirement faut être patient ;)

Une petite spécificité sur mon tableau : je suis en câbles blindés pour la phase. Du coup il faut ramener ce blindage à la terre. On peut le faire soit du coté de l'arrivée (interrupteur/prise) ou coté tableau.
Note en passant : j'ai lu sur d'autres blogs le fait de relier à chaque bout le blindage à la terre. Je ne trouve pas que cela soit une bonne idée d'un point de vue électrique pour la raison suivante : si effectivement la terre est sollicitée dans le cas d'un court circuit, il faut que l'électricité puisse se 'décharger' dans le sol via le câble de terre. Si on relie le blindage à la terre à chaque bout on créé des boucles dans notre réseau interne de terre avec une seule sortie et nos amis les électrons ils vont préférer tourner en boucle plutôt qu'aller mourir dans la terre et donc rester dans le circuit de terre de la maison.
Moi j'ai choisi de tout relier à la terre au niveau du tableau car , d'une part je trouve que c'est plus simple pour travailler (le tableau que 50 prises/interrupteurs/lampes) et d'autre part parce que j'ai pas mal d'interrupteurs où je ne fais pas passer la terre (juste la phase, le neutre et la terre vont directement à la lampe).

Alors donc, comment qu'il fait le monsieur pour mettre le blindage à la terre sur son tableau ? :)
C'est très simple (en fait non ^^) :
Premier truc à faire c'est sur les cables de phase : je récupère le pitit fil après avoir dénudé au jokari (oui au jokari comme ça pas comme ça) :

Oui c'est bien lui le petit bout de rien du tout. Alors plutôt que laisser ce bout de fil et ses petits copains (et oui sur chaque fil de phase il y en a un !) trainer partout, je me suis inspiré de la technique que j'ai trouvé chez un confrère autoconstructeur ici : http://tiantrifemochbihan.over-blog.com/article-an-tredan-l-electricite-78476472.html). Je récupère une chute de fil de terre en 1,5mm2 et je vire le cuivre :

Bon ça vient pas d'un coup, faut un peu tirer, tourner, triturer ... enfin au bout d'un moment ça vient :)
Et ensuite on enfile !
 Là aussi suivant la longueur faut prendre le temps :)
 Et pour plus que ça bouge au bout : je sertis avec un embout en 0,75 ça tient nikel et ça bloque la gaine :)

Malgré tout l'embout est bien trop petit pour que les mâchoires des clips agrippent. Même pas peur ! On les met par 3 dans un embout de 16 et hop on sertit le tout :
 Ensuite (y'a pas de photo) je serre bien fort à la pince plate et on met tout ça dans les connecteurs vissés (derrière la rangée au premier plan).
Pas mécontent de ma technique trouvée à l'arrache qui m'a l'air bien propre et qui ne devrait pas trop me poser de soucis par m'sieur le consuel.
Coté sertissage sinon : tous les fils en multibrins (les neutres pour ma part) sont à sertir eux aussi.

Comme ça ça rentre tout bien dans les mâchoires des clips et pas de petits fils à la mords-moi le nœud qui se baladent partout :)

Bon il est pas complètement terminé mais déjà il a fier allure : pas trop de fils qui se baladent partout, assez bien aligné, ça va :)

Petit déconvenue quand j'ai commencé à monter les lignes : le différentiel (le truc à gauche) et les coupes circuit ne sont pas vraiment foutu pareil ... l'un est à vis à bornes alignées et les autres sont à clip à bornes décalées (pour peignes) ... 


Et j'ai pas trop envie de racheter des différentiel à clip bornes décalées vu le prix que ça coûte ces cochonneries. (ne me demandez pas comment je me suis retrouvé avec ça par pitié).

Du coup je vous garde en haleine pour la suite des grandes aventures du tableau électrique !

Arrivera t il à relier les différentiels ?
Pourra t il mettre plus de fils dans son tableau ?
Le contrôleur du consuel pleurera-t-il d’émotions devant son installation électrique ?
Verlaine arrêtera t il de charger les poteaux de son champs ?
Les gens vont ils enfin boycotter Danone et Nestlé ? 

Vous le saurez dans le prochain épisode : "Le câblage par 5°C mythe ou réalité ?"

Tiens sinon je vais être popa encore une fois :) Trop bien la viiiiiiiiiie !

A ++

2 commentaires:

  1. C'est beauuuuu!! Moi je dis qu'il va pleurer Danone ! ;-P
    et vive Verlaine !

    Bises

    RépondreSupprimer